© 2019 par AGEFOS PME Grand Est

B

comme...

Un broker est un acteur du marketing direct dont la fonction est de commercialiser des fichiers de marketing direct. Le broker est un intermédiaire entre le propriétaire de fichier et les annonceurs et agences. Le broker assure également une fonction de conseil vis à vis des annonceurs dans le domaine de la recherche et de la sélection de fichiers de marketing direct en établissant des plans fichiers."

Broker

Le terme de branding désigne généralement une logique d’action marketing ou publicitaire qui cherche surtout à positionner une marque dans l’esprit du consommateur. Une logique de branding recherche théoriquement des effets publicitaires plus qualitatifs de moyen et long terme (attitude, notoriété, image, etc.) que des effets quantitatifs plus ou moins immédiats (ventes immédiates, visites en points de ventes, etc.). Dans le cadre d’une campagne publicitaire, on oppose souvent l’objectif de branding à celui de performance ou de ROI direct, notamment dans le domaine de la publicité digitale. Dans ce cadre, on peut parler d’une campagne orientée branding pour un parfum qui va utiliser des formats vidéos pleine page ou des vidéos soignées sur YouTube sans forcément rechercher des clics. A l’opposé, une campagne pour un site d’e-commerce mettant en avant une promotion ponctuelle va davantage rechercher les clics immédiats. Dans la pratique, les objectifs « roistes » de court terme et l’objectif de marque (branding) peuvent se combiner sur de nombreuses campagnes et sont souvent complémentaires. La notion de branding peut également s’appliquer à un individu dans le cadre des pratiques de personal branding et de professional branding."

Branding

BOGOHP est un acronyme anglais pour « Buy One Get One Half-Price ». Il désigne donc la technique promotionnelle attribuant un produit à 50% de réduction pour 1 produit acheté.

BOGOHP

BOGOF est l’acronyme anglais pour « Buy One Get One Free ». Il désigne donc l’opération promotionnelle  » 1 produit offert pour un produit acheté ».

BOGOF

Le blind test, ou test à l’aveugle, est un test produit durant lequel la marque du produit n’est pas visible ou identifiable pour les consommateurs appelés à le tester. Le blind test peut se faire à des fins d’études en ne s’intéressant qu’au produit de la marque ou pour se positionner face à des concurrents. Le principe du blind test peut également être repris à des fins publicitaires, notamment dans le cadre de la publicité comparative. La pratique du blind test comparatif est relativement courante aux USA mais est rendue difficile en France par le cadre législatif. Le blind test est un grand classique dans la guerre Coca-Cola / Pepsi Cola.

Blind test

Bounce signifie rebond en anglais. Le terme de bounce peut faire référence à deux indicateurs dans le domaine du marketing, les bounces email et les bounces constatés en web analytics. Un bounce ou rebond dans le domaine de la web analytique désigne une visite qui se cantonne à la consultation d’une page unique. L’importance de ce type de visites dans la fréquentation d’un site web se mesure par le taux de bounces ou taux de rebonds. Ce taux peut être appréhendé de manière globale, par page ou par source de visite. L’analyse de ce taux est délicat, car il peut signifier une déception ou un manque d’intérêt lors de la consultation de la page ou au contraire que l’individu a eu l’information souhaitée et qu’il est donc reparti."

Bounce

Un botnet est un réseau de PC zombies dont le contrôle a été pris par des « pirates » informatiques à l’insu de leur propriétaire / utilisateur. Le réseau peut par exemple être utilisé pour des campagnes de spam ou de la génération de clics artificiels sur un réseau d’affiliation ou de site Adsense.

Botnet

Un bot est un petit programme ou robot logiciel qui « parcourt » Internet pour collecter différents types d’informations ou réaliser automatiquement certaines tâches. Un très grand nombre de bots « hante » la toile mondiale. Dans les contextes marketing et e-commerce, il existe des bots « légitimes » utilisés pour des actions visibles (indexation, relevés de prix, …) et des bots « illégitimes » appelés bad bots qui correspondent à des activités ou pratiques le plus souvent frauduleuses ou non éthiques. Les bots légitimes (goodbot) initialement les plus connus sont ceux des moteurs de recherche qui leur permettent d’indexer les pages web parcourues sur le réseau Internet (robot d’indexation / Googlebot) Le terme de bot est également utilisé pour désigner l’évolution plus récentes des robots conversationnels ou chatbots. Les bad bots peuvent être créés et utilisés pour simuler des comportements humains sur des pages web (consultation, complétion de formulaires,..), pour la fraude aux clics sur des programmes de marketing à la performance (CPC, affiliation, liens commerciaux), pour produire du contenu sur les réseaux sociaux (bot social) et pour de nombreux autres usages."

Bot

Un blog est une page personnelle ou d’entreprise comportant des avis, des liens ou chroniques périodiquement créés par son ou ses auteurs sous forme de posts. Un flux RSS ou un service d’alerte email permet en général aux internautes intéressés par un blog d’être avertis des nouveaux posts. Les blogs peuvent constituer un support publicitaire à double titre, car ils peuvent comprendre un espace publicitaire classique ou donner lieu à des billets de blog sponsorisés. Initialement apparus sous forme d’articles, les blogs peuvent être également être sous forme vidéo. De nombreuses plateformes de blogs permettent la création d’un blog sans compétences de programmation web.

Blog

L’expression de black hat hacking fait généralement référence à une pratique de growth hacking, dénommée hack, qui serait au moins contraire à l’éthique, contraire à des conditions d’utilisation d’un service ou même totalement illégale. Des techniques de black hat hacking vont notamment souvent être illicites sur le plan de la collecte et de l’usage de données personnelles. Par opposition, les techniques de white hat hacking sont celles conformes à l’éthique ou au droit selon l’endroit où est mis le curseur entre « black » et « white ». La distinction white hat / black hat est inspirée de celle en vigueur dans le domaine du référencement naturel. Certains considéreront que le terme de black hat est un pléonasme dans la mesure où le hacking est déjà théoriquement une action de piratage.

Black hat hacking

Le behavioral merchandising regroupe les pratiques consistant à effectuer des recommandations d’achats sur un site d’e-commerce en fonction du comportement des visiteurs. Dans le cas du behavioral merchandising les propositions de ventes complémentaires ou de montées en gamme ne se font par des règles fixes de liaisons entre produits, mais à partir du comportement de l’acheteur / visiteur ou à partir du comportement des autres acheteurs. Le behavioral merchandising peut également prendre en compte des éléments relatifs à l’acheteur / visiteur (historique achat, provenance, mode de navigation sur le site, etc.)."

Behavioral merchandising

Dans le contexte du marketing digital et plus particulièrement de la publicité programmatique display, le terme de black box est généralement utilisé pour désigner un système ou logiciel de gestion de campagne qui ne permet pas à l’utilisateur annonceur d’avoir une vision claire de ce qui se passe réellement derrière l’interface de programmation des campagnes. La notion de black box peut exprimer le fait qu’on ait peu de visibilité sur le mode fonctionnement et les procédures d’optimisation de l’outil, mais également le fait d’un éventuel manque de transparence relatif aux supports publicitaires par la plateforme. Le « reproche de la black box » est le plus souvent fait à l’égard de certaines plateformes d’achat programmatique en RTB ou de certaines solutions d’optimisation des campagnes de marketing à la performance (AdWords, Facebook ads, etc.)."

Black box

Le billboard internet est un format publicitaire Internet prenant la forme d’un carré ou rectangle d’une dimension proche de 300 X 300 pixels.

Billboard Internet

Les « big five » de l’Internet est une expression qui désigne généralement les 4 GAFA auxquels s’ajoute Microsoft. Les big five de l’Internet sont donc : – Google – Amazon – Facebook – Apple – Microsoft Il semble que l’expression est été popularisée par le blog de John Batelle.

Big Five de l’Internet

La notion de big data est un concept s’étant popularisé dès 2012 pour traduire le fait que les entreprises sont confrontées à des volumes de données (data) à traiter de plus en plus considérables et présentant de forts enjeux commerciaux et marketing. Le concept de big data n’est pas propre au commerce ou au marketing, mais le développement du commerce électronique et du marketing digital ont joué un rôle important dans la mise en évidence de la problématique du big data. Ce sont en effet des secteurs qui par nature génèrent d’énormes volumes de données à traiter. En 2013, un acteur comme Critéo spécialiste du reciblage publicitaire sur Internet analysait 230 Terabytes de données quotidiennes et générait plus d’1 milliard d’impressions publicitaires par jour. Le développement du marché des objets connectés et les pratiques de géolocalisation liées au marketing mobile accroissent également considérablement le volume de données collectées disponibles. Ces phénomènes renforcent encore les enjeux du big data pour de nombreuses entreprises et ont provoqué l’apparition de ce qu’on appelle le big géodata. On résume parfois la problématique du Big Data aux 3 V pour Volume, Vitesse et Variété ou 5V (en ajoutant Véracité et Valeur). – volume car les masses de données à traiter sont sans cesse croissantes. – vitesse car la collecte, l’analyse et l’exploitation des données doit de plus en plus souvent se faire en temps réel. – variété car les données sont de formes très variées et pas toujours structurées (données relatives aux réseaux sociaux par exemple). Pour plus de détails, voir les 5V big data. De nombreux acteurs de l’e-commerce et du marketing digital sont confrontés aux enjeux du Big Data : – moteurs de recherche – régies et réseaux publicitaires – solutions de web analytique – outils de veille sur les réseaux sociaux – gros sites marchands … De façon très simplifiée, on peut résumer la problématique technique du big data à devoir gérer d’énormes volumes de données le plus souvent en temps réel.

Big data

Le benchmark est, dans un contexte marketing, une démarche d’observation et d’analyse des pratiques marketing utilisées et des performances atteintes par d’autres entreprises. Ces entreprises observées et analysées peuvent appartenir à la concurrence ou être des acteurs pouvant avoir des modes de fonctionnement réutilisables par l’entreprise commanditaire du benchmark. On parle alors de benchmark concurrentiel ou de benchmark sectoriel. Le benchmark peut également avoir trait à l’observation des pratiques managériales ou être orienté vers la mesure et comparaison de performances, comme par exemple dans l’informatique. Le benchmark marketing peut être considéré de manière simpliste comme « une pêche aux bonnes idées ». Le benchmark est plus large qu’une pratique de veille concurrentielle dans la mesure où il ne s’intéresse pas forcément qu’aux concurrents. Le benchmark marketing peut être global ou porter sur une problématique spécifique. Un site e-commerce vendant des tables de tennis de table peut par exemple commanditer ou réaliser un benchmark pour identifier les meilleurs pratiques relatives à la problématique des frais de port, de la livraison et du montage. Le benchmark peut s’intéresser aux pratiques des concurrents, mais il peut également observer et analyser comment des acteurs non concurrents vont gérer des problématiques proches.  Le benchmark peut alors s’intéresser aux acteurs vendant des cabanes de jardins ou des trampolines. L’activité e-commerce se prête très bien à la réalisation de benchmarks car les pratiques sont en grande partie visibles et facilement observables. Par nature, les benchmarks peuvent avoir des formes très variables.

Benchmark

Une base de données marketing est un ensemble de données structurées et organisées stocké le plus souvent sur un support informatique et qui est utilisé dans le cadre d’actions marketing ou commerciales. La base de données marketing comprend le plus souvent des informations relatives aux clients, prospects et produits. Elle peut également comprendre des données relatives à des actions marketing passées. La fiabilité et la qualité de la base de données marketing est la clé de la réussite des actions de marketing car elle permet la segmentation, le ciblage et la personnalisation des contacts. La base de données marketing est une composante essentielle du SIM ou système d’information marketing.

Base de données marketing

La base de données est un ensemble de données structurées et organisées qui sont stockées sur un support physique et qui sont utilisées dans le cadre des différentes applications de l’entreprise. Désormais, la quasi-totalité des bases de données sont stockées sur un support informatique

Base de données

Une bannière ou un bandeau géolocalisé est un élément publicitaire de format variable (pavé, skyscraper, etc.) comportant un élément de localisation précis adapté à la localisation de l’Internaute (ou mobinaute) pour mettre en avant la proximité géographique de l’offre. L’utilisation de bannières géolocalisées est une forme de publicité locale permettant de créer du trafic en point de vente. Une bannière géolocalisée peut être affichée pour une consultation Internet classique ou pour un accès mobile. Lors d’une consultation Internet classique la localisation se fait généralement par géolocalisation de l’adresse IP. Pour un accès mobile, elle se fait par triangulation, localisation GPS ou localisation de l’accès wifi. Lors de la mise en place de la campagne, on définit des aires géographiques auxquelles sont associé un texte ou élément de localisation. La bannière peut également être réellement individualisée en affichant la distance entre le point de vente et le point théorique de localisation de l’internaute / mobinaute."

Bannière géolocalisée

Une bannière de retargeting est une bannière publicitaire utilisée dans le cadre d’une campagne display de retargeting. Le plus souvent, les bannières de retargeting se reconnaissent car elles affichent le ou les produits précédemment consultés sur un site e-commerce ayant mis en place la campagne. Le produit consulté peut être éventuellement accompagné de produits complémentaires. Les bannières de retargeting ne sont pas toujours bien perçues car elles démontrent implicitement l’existence d’un tracking effectué sur le site marchand et pendant la navigation exyérieur au site suivant la consultation du produit. Elles peuvent également susciter un sentiment de harcèlement si un capping approprié n’est pas mis en place. Les bannières de retargeting ont probablement joué un rôle dans la montée d’usage des ad blockers.

Bannière de retargeting