© 2019 par AGEFOS PME Grand Est

M

comme...

La méthode Scrum est une méthode de gestion / développement produit ou projet, utilisée dans le domaine du développement informatique (logiciels, services, applications mobiles, sites web, etc.). Dans le cadre de la méthode Scrum, le produit logiciel est développé ou évolue sous formes de sprints qui sont des phases de développement de quelques semaines qui se concentrent généralement sur quelques fonctionnalités, voire parfois sur une fonctionnalité unique. Les fonctionnalités à développer lors des sprints sont notamment répertoriées et priorisées dans le cadre d’un backlog produit. Au niveau organisationnel, le développement n’est pas forcément géré par un chef de projet, mais plutôt coordonné par un « scrum master » qui joue un rôle d’intermédiaire entre l’équipe de développement et le responsable produit (product owner). La méthode Scrum fait partie des méthodes de gestion de projet dites « agiles » et vues comme des alternatives à la gestion de projet « traditionnelle » davantage planifiée et structurée sur de longues périodes.

Méthode SCUM

Le terme de machine learning décrit un processus de fonctionnement d’un système d’intelligence artificielle par lequel le système est doté d’un système d’apprentissage. De très nombreux systèmes d’intelligence artificielle utilisés dans le cadre du marketing digital et du e-commerce sont basés en plus ou moins grande partie sur une capacité d’apprentissage. Le machine learning est ainsi à la base des algorithmes d’optimisation publicitaire ou des moteurs de recommandations produits. Ceux-ci se basent notamment sur leurs historiques d’actions et résultats pour « apprendre » et optimiser les créations, campagnes ou recommandations suivantes. Le machine learning est également utilisé par Google et son algorithme RankBrain pour déterminer les meilleurs résultats correspondant à une requête sur le moteur de recherche. La notion de machine learning est également fondamentale dans l’évolution et l’optimisation des outils de type « chatbot« . Dans de nombreux domaines l’effet d’apprentissage est obtenu par une proposition d’évaluation humaine portant sur le « travail » de l’intelligence artificielle on parle alors d’apprentissage supervisé. Un chatbot peut ainsi apprendre des évaluations portées sur la « conversation » par les internautes, des abandons ou du fait qu’une question soient reposée par l’interlocuteur.

Machine learning

Le terme de mailbot est un terme marketing ayant connu un glissement sémantique. Il a tout d’abord initialement désigné un logiciel ou solution prenant la forme d’un « robot d’envoi » d’emails sortants reposant sur un usage classique de l’automation marketing. Depuis plus récemment, le terme de mailbot peut être également parfois utilisé pour désigner une solution basée sur l’intelligence artificielle qui permet de répondre automatiquement à des emails entrants. Le mailbot est alors le « cousin » des chatbots et autres voice bots.

MailBot

Mailer Daemon est un programme d’utilisation courante utilisé par de nombreux serveurs de messagerie pour signaler à l’expéditeur une erreur dans l’acheminement du message pour cause d’erreur dans l’adresse ou de serveur indisponible.

Mailer deamon

Un malware est un logiciel malveillant qui opère généralement des actions sur une machine à l’insu de son propriétaire / utilisateur. Un malware peut par exemple enregistrer des données de navigations ou récupérer des données sur un disque dur. Un malware peut également effectuer des actions de spam à partir des comptes de messageries de la victime. Un malware est généralement installé sur une machine par un utilisateur qui pense installer ou utiliser une application inoffensive.

Malware

Les micropaiements sont des paiements de faible montant effectués sur un site web ou un service mobile et allant généralement de quelques dizaines de centimes à quelques euros. Ils représentent une grosse partie des transactions relatives à des services ou contenus vendus sur Internet (informations, jeux en ligne, archives). Les micropaiments nécessitent une solution particulière dans la mesure où les frais généraux ne doivent pas gréver le montant de la vente et ou les clients peuvent hésiter à utiliser une carte bancaire pour un faible montant. Le SMS surtaxé est par exemple un des moyens courants de micropaiement.

Micropaiement

Le terme de multicanal est généralement un raccourci pour marketing multicanal. Le multicanal désigne le phénomène d’utilisation simultanée ou alternée des différents canaux de contact pour la commercialisation des produits et / ou la relation client. Le multicanal permet de s’adapter aux volontés et comportements des clients et de développer le CA par client. Il peut également permettre de réduire les coûts de contact et de commercialisation. Le développement du multicanal impose pour l’entreprise de nombreuses contraintes : – cohérence des messages et de la politique commerciale d’un canal à l’autre – historisation et centralisation des contacts sur les différents canaux – gestion de la pression commerciale et des complémentarités des canaux – choix des canaux en fonction des préférences consommateurs – formation des acteurs du front office Si le marketing multicanal et le développement de ses enjeux a été fortement impacté par le développement d’Internet entendu au sens large, le multicanal ne se réduit pas pour autant à la prise en compte des canaux digitaux. Les canaux historiques (points de vente, téléphone classique, agences, courrier, etc) sont encore à prendre en compte. Dans les analyses et pratiques marketing, le terme multicanal est progressivement remplacé par celui d’omnicanal.

Multicanal